Un projet d'infrastructure de transport à Londres nécessite une imperméabilisation qui peut retenir la Tamise

Crossrail a 42 kilomètres de nouveaux tunnels passant jusqu'à 30 mètres en dessous des rues de Londres. C'est le plus grand projet d'infrastructure en Europe. Et cela signifie des tonnes d'eaux souterraines. GCP Applied Technologies était là pour aider.

Crossrail a débuté en 2009. Depuis lors, nous avons fourni des solutions adaptées d'imperméabilisation, des détails et du support sur place à huit stations principales. La station Canary Wharf avait à elle seule assez d'eau souterraine pour remplir l'équivalent de 40 piscines de taille olympique. Mais nous l'aidons à rester au sec avec des solutions telles que la protection imperméable Preprufe®, la Membrane liquide Bituthene®, les arrêts d'eau hydro-expansifs Adcor® et plus encore.

Une fois que les premiers trains commencent à rouler en 2018, Crossrail devrait réduire les durées de trajet et augmenter la capacité ferroviaire dans le centre de Londres de dix pour cent.

Le transport en commun dans un climat désertique difficile nécessite quelque chose auquel vous n'auriez pas pensé : l'imperméabilisation

C'est un fait : il y a énormément d'eau qui coule sous le désert. Donc, lorsque la Qatar Rail Company a commencé à construire son réseau de métro de Doha, ils savaient qu'ils auraient besoin d'imperméabilisation. De beaucoup.

Il y avait aussi d'autres considérations, en commençant par une température annuelle moyenne de 32 °C/90 °F. La présence de chlorures et de sulfates, qui attaquent les armatures et le béton, a également compliqué les choses.

De plus, les spécifications de construction indiquent que les stations doivent rester complètement à sec pendant une durée de vie de conception de 120 ans.

La solution optimale est d'appliquer au delà d'un million de mètres carrés de la membrane d'étanchéité Preprufe® Plus. Celle‑ci s'attache littéralement au béton. Cela empêche les fuites éventuelles derrière la couche imperméable, ainsi que les problèmes causés par les mouvements du sol.

Comment construire (et ensuite protéger) l'un des plus grands projets d'infrastructure au Moyen-Orient

Le chemin de fer à grande vitesse Haramain de 450 kilomètres en Arabie Saoudite reliera les villes saintes islamiques de la Mecque et de Médine à la ville économique du roi Abdullah et à la ville côtière de la mer Rouge, Jeddah. C'est l'un des plus grands projets d'infrastructure au Moyen-Orient.

Le projet comprend la construction de quatre nouvelles stations en quatre ans. C'est un défi même sans compter les conditions désertiques de chaleur extrêmes qui incluent, curieusement, des eaux souterraines. La membrane d'étanchéité Preprufe® est la réponse. Elle fournit une protection à tous les éléments construits jusqu'à des niveaux au-dessus de la nappe phréatique.

Les stations couvrent une superficie de plus de 30 fois la taille de Trafalgar Square à Londres. Ils consommeront une quantité stupéfiante de 300 000 mètres carrés de Preprufe® 300R.